Cancérologie

Test hémoccult : pourquoi le dépistage du cancer du côlon est-il si important ?

Mars est le mois consacré à parler de la prévention du cancer du côlon. L’action est nommée « Mars Bleu ».

Prévenir le cancer du côlon passe par le dépistage le plus précoce des “polypes”. Les polypes sont des tumeurs intestinales bénignes, mais un certain nombre d’entre eux risquent d’évoluer vers la cancérisation. Le test de dépistage par hémoccult consiste à effectuer une recherche de sang caché dans les selles, susceptible de refléter la présence d’un polype méconnu dans le côlon. En effet, les polypes ne donnent aucun symptôme. Nous, gastroentérologues recommandons fortement ce dépistage car il peut vous empêcher d’avoir un cancer du côlon. C’est un dépistage utile, non controversé, reconnu comme facteur de prévention du cancer colique. Mais comme l’idée d’aller patouilller dans ses selles n’est pas souriante, je vais vous en dire un peu plus, afin de motiver les plus de 50 ans (destinataires de ce dépistage), mais aussi les plus jeunes (pour qu’ils motivent leurs parents !)

Test hémoccult : pourquoi le dépistage du cancer du côlon est-il si important ?
Continuer la lecture

Tabac : des solutions efficaces pour arrêter de fumer

En France, plus de 13 million de personnes fument tous les jours et près de 60 % des fumeurs actuels déclarent souhaitez arrêter de fumer. Le tabac est une source majeure de cancers, de maladies cardio-vasculaires et d’insuffisance respiratoire. Il est la première cause de mortalité évitable avec 73 000 décès en France chaque année.

C’est dans ce contexte que le Mois Sans Tabac, propose chaque novembre de motiver les fumeurs à arrêter tous ensemble. MédecinDirect se joint à cette action et vous propose toutes les solutions les plus efficaces pour arrêter de fumer durablement.

Tabac : des solutions efficaces pour arrêter de fumer
Continuer la lecture

Octobre Rose : un mois pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein

À l’occasion du 25ème Octobre Rose, cette campagne mondiale de sensibilisation sur l’importance du dépistage précoce du cancer du sein, MédecinDirect vous informe sur cette affection qui peut concerner toutes les femmes.

Avec près de 54 000 nouveaux cas et 12 000 décès par an, le cancer du sein se situe au deuxième rang des cancers et au troisième rang de la mortalité par cancer. C’est malheureusement le cancer le plus fréquent chez la femme en France. Pourtant, grâce au dépistage organisé, toutes les femmes peuvent bénéficier gratuitement d’une mammographie et d’une consultation pour détecter le cancer avant même les premiers symptômes.

 

Octobre Rose : un mois pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein
Continuer la lecture

Au mois de novembre, les hommes sont invités à se laisser pousser la moustache pour la bonne cause par la « Movember Foundation »

MédecinDirect pour MovembreAu mois de novembre, les hommes sont invités à se laisser pousser la moustache pour la bonne cause par la « Movember Foundation »

Cette soudaine incursion de poils est censée intriguer notre entourage et entamer une discussion où nous pourrons nous ériger en porte-parole de la santé masculine : les cancers de la prostate et des testicules, les problèmes de santé mentale et l’inactivité physique. Cette mobilisation qui n’est pas sans rappeler « Octobre Rose » pour le dépistage du cancer du sein, utilise la moustache et le sport comme catalyseurs et permet à tous de s’impliquer tout en donnant du sens à ses actes.

Quelques chiffres concernant le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est le deuxième cancer le plus répandu chez les hommes dans le monde, avec plus de 1,1 million de cas enregistrés en 2012, dont 57 000 nouveaux cas en France, ayant entrainé 8 606 décès. En comparaison, en 2012, le nombre de nouveaux cas de cancer en France métropolitaine est estimé à 355 000 (200 000 hommes et 155 000 femmes) et le nombre de décès par cancer, à 148 000 (85 000 hommes et 63 000 femmes). Le taux de mortalité (standardisé monde) en 2012 se situait autour de 10,2 pour 100 000 hommes. En France, le cancer de la prostate se situe au 1er rang des cancers chez l’homme, nettement devant les cancers du poumon et du côlon-rectum. La France a le troisième taux le plus élevé de cancer de la prostate dans le monde.

Au mois de novembre, les hommes sont invités à se laisser pousser la moustache pour la bonne cause par la « Movember Foundation »
Continuer la lecture