Allergologie

Semaine à haut risque pour les allergiques aux pollens

Pendant cette semaine mondiale de l’allergie, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) prévient que le risque allergique est très élevé dans certaines régions de France, incluant la région Rhône-Alpes et le Nord de la France, ainsi que la région parisienne.

Pollens
En moyenne, 30 % de la population française serait concernée par la rhinite allergique saisonnière ou le rhume des foins. « Le risque va devenir élevé, voire très élevé dès le week-end et plus particulièrement dimanche (NDLR 17/04/2016), en raison du beau temps prévu » indique Charlotte Sindt, la directrice du RNSA. Le soleil, une température douce et du vent favorisent l’émission et la dispersion du pollen dans l’air. Les pollens peuvent devenir plus allergisants sous l’effet de polluants atmosphériques (dioxyde d’azote, diesel, ozone).

Dans le sud de la France, la saison des pollens d’arbres allergisants est en revanche déjà bien entamée : les pollens de platane, de frêne et de chêne sont en train de prendre le relais des pollens de cyprès. L’alerte rouge est placée dans plusieurs départements du Nord et du Nord-Est face à la montée de l’allergie aux pollens de bouleau (bétulacée au fort potentiel allergisant). Dans ces zones, des patients présentant une pollinose au bouleau sont sensibilisés également aux pollens d’aulne, de noisetier, de charme et de chêne. Des réactions croisées peuvent être observées avec les rosacées (pomme, poire, fraise,…), les ombellifères (céleri, carotte, persil…), les solanacées (tomate, poivron, pomme de terre,…).

Semaine à haut risque pour les allergiques aux pollens
Continuer la lecture

Les pollens de graminées présentent cette semaine un risque allergique

100940433Les pollens de graminées présentent cette semaine un risque allergique maximal sur la quasi totalité du territoire selon le Réseau National de Surveillance Aérobiologique

Mais ce ne sont pas les seuls, alors protégez vous et demandez conseil à votre médecin sur la conduite à tenir si les premiers symptômes évocateurs apparaissent (éternuement, larmoiement, toux).
MédecinDirect, la confiance médicale.

Pour plus d’informations : http://www.pollens.fr/docs/vigilance.html

Les pollens de graminées présentent cette semaine un risque allergique
Continuer la lecture

Les allergies croisées

fruits bio vert alimentation MEDECIN DIRECTL’allergie croisée est une réaction à une substance alors que le sujet est sensible à une autre substance.

Ces allergies croisées sont dues à la présence de molécules voisines ou semblables dans des substances pourtant très différentes, telles que pollens, aliments, poils d’animaux. Voici une série d’allergies croisées documentées dans la littérature :

Allergies croisées entre pollens

Les pollens de graminées ont des caractéristiques antigéniques communes. De même pour les diverses familles d’arbres, et notamment les bétulacées (aulne, charme, bouleau, noisetier) et les oléacées (frêne, olivier, troène).

Les allergies croisées
Continuer la lecture

On me dit que j’ai une allergie de saison, que faire Docteur ?

On me dit que j’ai une allergie de saison, que faire Docteur ? Peut-on parler de la « rhinite allergique », Docteur ?

Allergies MédecinDirect

On parle de « rhume allergique », ou plus médicalement, de « rhinite allergique », lorsque votre organisme réagit par contact, soit de manière immédiate, soit de manière retardée, à un élément présent dans l’atmosphère ou dans l’environnement. Pour rester simple, ce contact déclenche au niveau de l’organisme, un ensemble de phénomènes en cascade dont le résultat est la libération par des cellules du corps de plusieurs substances aboutissant au final à une« inflammation ». Dans notre cas c’est principalement au niveau de la muqueuse nasale que s’initie le phénomène.

On me dit que j’ai une allergie de saison, que faire Docteur ?
Continuer la lecture