La gazette

L’asthme, parlons en

L’asthme, parlons en femme asthme

L’asthme est une préoccupation de santé publique inscrite dans la loi de 2004. Le nombre de patients asthmatiques aurait doublé en trente ans. Aujourd’hui, la France en compterait 3,5 millions. Le Contrôle de l’asthme est très insuffisant. L’étude AIRE(a) en 2001 avait montré que le contrôle de l’asthme était nettement insuffisant en Europe. L’étude ER’asthme(b) de l’équipe du professeur Godard du CHU de Montpellier, en 2005, avait confirmé que 72% des patients avaient un asthme mal contrôlé et sous-estimaient leurs symptômes. Raisons pour lesquelles les médecins consultés evaluent le niveau de contrôle de l’asthme, et de place ce contrôle au centre du suivi médical et de l’adaptation de traitement. (voir recommandations de L’ HAS). Dans notre pratique quotidienne médicale, certains patients asthmatiques ne parlent pas de leurs symptômes traitant, car ils ont tendance à sous-estimer leur gravité. Le médecin essaye par son rôle d’information d’aider le patient à mieux connaitre son asthme, et de l’inciter à jouer un rôle actif.

Lire aussi : Mon asthme, si on en parlait ?

Références :

(a).Étude AIRE (Asthma Insights and Reality in Europe). Liard R. et al. Rev Fr Allergol 2001 ; 41 (supp. 1) ; 5-16.
(b). P. Godard, D. Huas, B. Sohier et al. ER’Asthme, contrôle de l’asthme chez 16 580 patients suivis en médecine générale. Presse Med 2005 ; 34,19 :  1351-7. Conflits d’intérêts : l’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée.  


Auteur : Dr F.Dussauze

Cet article est issu d’une expérience de terrain, il existe d’autres produits, et d’autres protocoles de prise en charge. Conflits d’intérêts : L’auteur n’a pas transmis de conflits d’intérêts concernant les données diffusées dans cette interview ou publiées dans la référence citée. 

 

L’asthme, parlons en