Challenge Ecricome – Un esprit sain dans un corps sain – Semaine 4 : Cerveau et performance

A la veille du Challenge, le dernier conseil du Dr Auffret met l’accent sur l’esprit sain : le cerveau, et nous explique en quoi c’est crucial pour viser l’excellence.

Dans les trois articles précédents, nous avons évoqué la partie énergétique du fonctionnement cérébral. D’un poids de 1,3 kg dont 970 g d’eau (impressionnant, non ?), constitué d’environ 100 milliards de neurones interconnectés, notre cerveau a un fonctionnement hypercomplexe, électro-chimique et neuro-hormonal, bien plus sophistiqué que celui du tout dernier ordinateur high tech.challenge

Grâce aux explorations par IRM, les Neurosciences ont commencé à décrypter un peu mieux son
fonctionnement : 3 étages distincts liés à l’évolution
de l’être humain, et un cerveau droit et un cerveau gauche, tous interconnectés et se régulant les uns les autres !

Pratiquement, votre cerveau, s’il veut faire du « Haut-Niveau », comme le corps d’un sportif, a besoin d’apports énergétiques, d’une préparation spécifique individualisée, mais aussi de « récupérer ».

EntrepriseChallenge Ecricome – Un esprit sain dans un corps sain – Semaine 4 : Cerveau et performance
(suite...)

Challenge Ecricome – Un esprit sain dans un corps sain – Semaine 3 : Etirements et sommeil

À J-7 du Challenge, quelques petites astuces et conseils afin d’éviter de faire certaines erreurs, sources de blessures invalidantes voire d’éventuelles contre-performances.

Les étirements : comme l’alcool, à utiliser avec modération, qu’ils soient passifs ou actifs, à faire sur muscles déjà chauds, essentiellement lors de l’échauffement. Si l’on étire un muscle qui étend (par exemple le quadriceps de la cuisse), challengeon doit aussi étirer celui qui fléchit (les ischion-jambiers, ceux derrière la cuisse.

À éviter absolument : les étirements pratiqués jusqu’à la douleur en récupération (après l’effort) !

Certes, durant ces 3 jours du Challenge, « on va faire la fête », mais n’oublions pas de dormir correctement, car le sommeil est un élément essentiel pour la récupération. Un coucher 1 h après minuit, c’est 1 jour à récupérer, un coucher à 3 heures du matin, c’est 3 jours pour récupérer une performance à 100 %.

Or le Challenge dure 3 jours ! Un coucher après une nuit blanche, c’est un challenge sportivement « foutu ».

EntrepriseChallenge Ecricome – Un esprit sain dans un corps sain – Semaine 3 : Etirements et sommeil
(suite...)

Challenge Ecricome – Un esprit sain dans un corps sain – Semaine 2 : La stratégie nutritionelle

Maintenant que «tout baigne», puisque vous vous êtes bien hydratés, il est temps, à J-14, de remplir correctement votre réservoir d’énergie.

Rappelez-vous de nos petites centrales thermiques cellulaires, les mitochondries. Pour produire leur énergie et transformer de nombreuses molécules, elles ont besoin d’oxygène (le comburant de la respiration cellulaire). Or, 5% de cet oxygène va être «oxydé» et se transformer en une sorte de virus informatique qui va dérégler petit à petit l’ensemble ecricomedu fonctionnement de la cellule, jusqu’à la détruire. On appelle cela le Stress Oxydatif (SO). De fait, l’activité physique va majorer le fonctionnement de nos mitochondries, ce qui va nécessiter plus d’oxygène, donc intensifier le SO. D’où l’intérêt d’utiliser des Anti-Oxydants (AO) pour contrebalancer cet effet délétère : oligoéléments (zinc, selenium), vitamines (C et E), polyphénols et caroténoïdes. Où trouver ces Anti-Oxydants ? Essentiellement, les fruits, les légumes et les oléagineux ,  déguster entiers ou bien sous forme de smoothies. Astuce : Plus ils sont colorés, plus ils sont AO !

Le carburant raffiné de nos centrales énergétiques est le glucose, mais avant d’y arriver, il a dû être transformé par différentes étapes & chaînes de production (alimentation, digestion, assimilation, stockage, livraison). Vous comprendrez alors qu’il est intéressant de fournir des matières premières de qualité, facilement assimilables et stockables, tout en limitant la production de déchets toxiques. D’où l’intérêt d’avoir une réelle Stratégie Nutritionnelle, tant pour l’activité sportive qu’intellectuelle (comme le muscle, le cerveau est un très gros consommateur de glucose et d’oxygène) :

EntrepriseChallenge Ecricome – Un esprit sain dans un corps sain – Semaine 2 : La stratégie nutritionelle
(suite...)

Les urgences médicales, ce qu’il savoir

Les urgences médicales, ce qu’il savoir

En cas d'urgence que faire

Autrefois, tout était simple : en dehors des horaires de consultations et de visites de jour, il suffisait, en cas de nécessité, d’appeler son médecin pour, soit le voir venir, soit disposer du numéro de téléphone du médecin de garde. Aujourd’hui, la situation a changé. La permanence de soins est désormais organisée au niveau départemental et concerne aussi bien les urgences hospitalières que les urgences dite « de ville ».

Il faut savoir que l’on distingue quatre niveaux d’urgence

  • le niveau 1 ou extrême urgence comme par exemple une congestion cérébrale avec perte de connaissance et paralysie. Dans ce cas, il est prévu de diligenter une équipe médicale de réanimation du Service Médical d’Urgences et de Réanimation (SMUR).
  • Le niveau 2 ou d’urgence hospitalière comme par exemple une plaie profonde nécessitant d’être suturée ; dans ce cas, une ambulance, ou les pompiers ou le SMUR vous sera adressée pour vous hospitaliser.
  • Le niveau 3 ou urgence de ville ; il peut s’agir par exemple d’une angine avec une grosse fièvre ; dans ce cas, vous pourrez voir le médecin de garde à son cabinet.
  • Le niveau 4 ou demande de conseil médical ; que faire par exemple dans un cas de gastro-entérite ? un conseil médical pourra solutionner vos troubles comme par exemple la prise de Smecta et de Spasfon.
MDLes urgences médicales, ce qu’il savoir
(suite...)

Docteur, ai-je assez dormi ? Le sommeil est un élément important de la qualité de vie

femme dormir dodo lit yeux fermes

Le sommeil est un élément important de la qualité de vie. Bien dormir suppose :

  • une durée suffisante du sommeil,
  • un sommeil reposant et agréable,
  • un réveil facile et sans fatigue.

Le terme d’insomnie a plusieurs sens :

  • dans le langage courant, il s’agit de l’impossibilité de s’endormir lorsqu’on le souhaiterait,
  • dans le langage médical, il s’agit d’une diminution très importante de la durée du sommeil pouvant entraîner une atteinte du fonctionnement du corps humain soit à type de malaises physiques soit à type de troubles du comportement (agressivité, perte de mémoire, boulimie, anxiété, etc.).
MDDocteur, ai-je assez dormi ? Le sommeil est un élément important de la qualité de vie
(suite...)

Challenge Ecricome – Un esprit sain dans un corps sain – Semaine 1 : L’hydratation

À moins de 4 semaines du Challenge, comment faire pour optimiser votre performance de compétiteur ?

Durant ce mois, nous vous proposerons chaque jeudi un certain nombre de couteaux suisses qui vous permettront d’optimiser votre préparation. Issus de la recherche en neurosciences ou en nutrition, ces moyens simples vous seront aussi très utiles pour votre performance cérébrale : « Prendre soin de son corps, c’est aussi prendre soin de son cerveau ».


L’hydratation
 : Le corps humain est composé de 65 % d’eau, les muscles et le cerveau de 75 %. Cette eau sert aussi au transport des nutriments du tube digestif jusqu’aux petites centrales énergétiques situées dans chacune de nos cellules (les mitochondries), et permet d’évacuer les déchets de cette combustion (en particulier, CO2,ecricome urée, acide urique). La sensation de soif apparaît à 1 ou 2 % de déshydratation, mais déjà votre performance physique baissera de 10 % : Si vous courez habituellement à 17 km/h, vous n’avancerez plus qu’à 14 km/h, tout en baissant votre performance cérébrale (perte de lucidité, mauvais jugements, fatigue).

EntrepriseChallenge Ecricome – Un esprit sain dans un corps sain – Semaine 1 : L’hydratation
(suite...)

Partez en voyage avec ce petit lexique médical de créole réunionnais

Avec ce froid, vous rêvez de partir en voyage aux Antilles ? Pour préparer votre voyage, Dr Rosunee a préparé un lexique médical de créole réunionnais

La culture créole

Le créole, à la fois nom et adjectif, trouve une multitude de définitions différentes de par le monde. Il définit des personnes issues de métissage, d’anciennes colonies etc. Il représente une culture forte et on trouve de nombreuses communautés créoles vivant dans les Caraïbes, les Antilles, l’Océan Indien, ou encore en Europe et en Amérique du Nord.

La France compte parmi ses citoyens des centaines de milliers de locuteurs créolophones, aux Antilles, en Guyane, à La Réunion, et dans l’Hexagone même où il n’est pas rare d’entendre du créole haïtien, guadeloupéen ou guyanais parlés quotidiennement dans certains quartiers.

Un peu d’histoire

Nées dans les colonies ayant connu la traite négrière pratiquée par des européens, les langues créoles ont longtemps été des langues orales. Pour des raisons historiques, liées à l’esclavage, les langues créoles comportent de forts apports africains. Néanmoins, le lexique de chacune d’elles provient essentiellement de celui d’une langue européenne. C’est ainsi que l’on distingue :

  • des créoles à base lexicale française (Martiniquais, Guadeloupéen, Guyane, Haïti, Seychelles, Louisiane, Sainte-Lucie, Réunion, Île Maurice).
  • des créoles à base lexicale anglaise (Jamaïque, Îles San Andrès, Providencia et Santa Catalina, situées au large des côtes du Nicaragua et du Costa Rica).
  • des créoles à base lexicale portugaise (Cap-Vert, Brésil et Guinée-Bissau).
  • des créoles à base lexicale espagnole qui sont plus rares (Philippines, Colombie).
  • des créoles à base lexicale néerlandaise parmi lesquels on ne compte plus guère que le Papiamento des îles néerlandaises, les autres étant presque tous éteints.
EntreprisePartez en voyage avec ce petit lexique médical de créole réunionnais
(suite...)

Bien se préparer pour pratiquer l’ultra-trail : parlons de l’entraînement invisible

Ça y est, vous avez déjà connu le marathon et vous vous lancez dans l’ultra-trail. En effet, vous êtes amoureux de la nature ? Il est donc naturel que vous vous tourniez vers la montagne, la forêt ou bien la découverte du désert pour réaliser vos prochaines épreuves.

Image par Mary Bernsen

Mais alors, comment préparer son organisme à ce type d’épreuve, qui dépasse largement la distance parcourue lors d’un marathon, pouvant aller de 50 km à plus de 200 km ?

Le Dr Jean-Christophe Auffret est médecin de sport à Rouen. Après quelques années à assurer le suivi d’équipes et de centres de formation de clubs professionnels, il s’occupe maintenant des sportifs de « 7 à 77 ans », de tout niveau et de toute spécialité. Il a récemment intégré l’équipe médicale de MédecinDirect. Désormais, sur www.medecindirect.fr, vous pouvez lui envoyer vos questions concernant la traumatologie, la nutrition, l’optimisation de la performance ou du bien- être par le sport, mais aussi l’interroger sur l’intérêt de pratiquer une activité physique adaptée entrant dans le cadre du traitement d’une maladie grave ou d’un trouble métabolique.

Le Dr Auffret est intervenu dernièrement au Congrès du Sport et de l’Activité Physique des Hauts- de-France. Lors de sa présentation (consultez l’intégralité de la présentation en cliquant sur ce lien), il a abordé l’intérêt d’une préparation spécifique, indispensable à la pratique de l’ultra-trail. À cet effet, il nous y explique le concept de « l’entraînement invisible », faisant un parallèle avec la gestion efficiente de cette préparation dans une écurie de Formule 1.

EntrepriseBien se préparer pour pratiquer l’ultra-trail : parlons de l’entraînement invisible
(suite...)

En 2017, meilleurs vœux de bonne santé

Avec le déploiement de la téléconsultation médicale en septembre, de nouvelles spécialités qui viennent renforcer l’équipe médicale, et la signature de nouveaux contrats avec plusieurs partenaires qui offrent le service MédecinDirect à l’ensemble de leurs adhérents, l’année 2016 a été une année exceptionnellement riche.

L’année 2017 devrait aussi permettre l’intégration de nouveaux partenaires pour qui la téléconsultation représente aujourd’hui un enjeu majeur dans l’accompagnement de leurs salariés, assurés ou adhérents. Avec à terme la prise en charge probable de la téléconsultation par l’Assurance Maladie, c’est une nouvelle façon d’apporter à ses bénéficiaires, des services toujours plus modernes et d’orienter au mieux dans le parcours de soin.

Le cap des 2 millions de bénéficiaires est franchi grâce à nos partenaires et les retours après nos 2 premiers mois d’activités en téléconsultation montrent, s’il en était besoin, que la demande est forte. Des premiers résultats seront publiés au second trimestre 2017.

Toute l’équipe MédecinDirect souhaite que 2017 soit une belle et heureuse année pour vous mêmes et vos proches. Et n’oubliez pas, MédecinDirect est toujours là pour vous accompagner dans l’amélioration de votre santé, à vos côtés … où que vous soyez !

MDEn 2017, meilleurs vœux de bonne santé
(suite...)

Focus sur les tumeurs neuro-endocrines

Les tumeurs neuro-endocrines (TNE), anciennement dénommées tumeurs carcinoïdes, constituent un groupe hétérogène de tumeurs diverses.

Focus sur les tumeurs neuro-endocrinesCe sont des tumeurs cancéreuses, rares (1000 cas par an en France), et dont l’évolution est particulière, car lente, avec des survies prolongées même en cas de métastases à distance. Il existe parfois un contexte de prédisposition génétique (tumeur endocriniennes multiples – NEM).

La localisation des TNE est essentiellement digestive. On peut en voir dans tout le tube digestif, préférentiellement dans l’intestin grêle, l’appendice, et le pancréas.

De toutes petites TNE de moins de 1 cm sont souvent trouvées au niveau du rectum en coloscopie, au niveau de l’appendice en cas de chirurgie, et dans l’estomac de patients atteints d’une forme particulière de gastrite atrophique (la maladie de Biermer). Ces petites tumeurs neuro-endocrines infracentimétriques sont faciles à retirer, et ne nécessitent ni exploration complémentaire, ni  traitement.

EntrepriseFocus sur les tumeurs neuro-endocrines
(suite...)